BLOG

12Juil/19

Pourquoi le marketing digital est important ?

Afin de mieux comprendre le marketing digital j'ai suivi une mini formation en ligne avec bpifrance universités, le portail de la formation en ligne des entrepreneurs. Ces séquences courtes sont réalisées avec les meilleurs experts, pour aider les entrepreneurs dans le développement de leur entreprise.

Je vous partage les grandes lignes de cette formation. C'est parti !  

Qu'est-ce que le marketing digital ?

Le marketing digital n'est pas uniquement nécessaire pour les grandes entreprises. Un entrepreneur indépendant ou une jeune start-up doit tout gérer. Il faut assurer la mise en place d'une stratégie globale, une présence sur les réseaux sociaux, la création d'un site web et son référencement ainsi que la diffusion de messages publicitaires.

Je me suis lancée en tant qu'auto-entrepreneure il y a un peu plus d'un an. Autant vous dire que je ne savais ABSOLUMENT rien du marketing digital. Ce terme m'était alors totalement inconnu.

Digital marketing

J'ai alors commencé par créer mon site internet après avoir lu des livres sur le référencement et sur WordPress. OK, je vous avouerai que par moment je me suis sentie un peu seule avec mes bouquins. Bien qu'ils étaient accessibles à tous, j'avoue qu'il y a certaines parties que j'ai laissées de côté, incompréhensibles pour moi à ce moment là. 🤔

Heureusement que j'ai pu suivre ensuite des formations grâce à son statut d'artisan.

C'est ainsi que je découvris une partie du web marketing ! Wikipédia le définit ainsi :

Le webmarketing ou netmarketing ou cybermarketing  consiste à améliorer la visibilité et le trafic d'un site Web en utilisant internet comme canal de prospection et à développer une relation durable (fidélisation) avec les internautes utilisateurs ou clients d'un site web et éventuellement des médias sociaux mise en place par le site internet.

Curieuse, avide d'apprendre et perfectionniste, il était évident pour moi que je devais me former. 15 formations en 1 an avec la Chambre des Métiers c'est déjà un bon début, mais c'est loin d'être terminé car maintenant il me faut creuser un peu plus en profondeur. S'il y a bien une chose que je ne supporte pas c'est de ne pas comprendre, et comme je suis tenace je ne lâche rien.​​

Cette formation est en quatre parties, découvrons-là !

Les 5 révolutions digitales

Le numérique offre des opportunités aux entreprises, quelque soit leur taille, leur permettant d'élargir leur marché et de toucher plus facilement leur cible clients.

4 révolutions se sont succédées depuis la création du web en 1991 et la 5ème a commencé.

1ère révolution : les GAFAM

Les GAFAM sont les 5 entreprises géantes qui règnent sur l'univers du digital : Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. Google est le principal moteur de recherche aujourd'hui.

1er enjeu pour les entreprises : Etre présent et visible sur Google.

2ème révolution : la mobilité avec les smartphones

L'accès à internet s'est développé très rapidement avec les smartphones.

2ème enjeu : Maîtriser la communication mobile.

3ème révolution : les réseaux sociaux

Avec Facebook les internautes deviennent les acteurs du web. Ils créent et partagent des contenus et des avis. L'information devient virale.

3ème enjeu : Maîtriser sa réputation sur le net.

4ème révolution : le e-commerce

L'emblème du e-commerce : Amazon.

4ème enjeu : Intégrer le e-commerce et imaginer de nouvelles pratiques.

5ème révolution : l'internet des objets

De nouveaux objets du quotidien sont connectés. C'est le nouveau territoire de croissance et d'innovation (Exemples : automobile, domotique, commerce de détail).

5ème enjeu : Proposer une expérience mixte, numérique et physique.

L'ensemble des activités de l'entreprise doit être repensé. Il faut également tenir compte du comportement des consommateurs qui évoluent.

D'autre part il faut se prémunir des dangers du net avec les activités illégales et le cyber terrorisme. Avec l'application du RGPD par la législation européenne, les données sont mieux sécurisées et l'utilisation des données personnelles est plus transparente.

Découvrons maintenant les principaux leviers de la communication digitale.

Les 4 grands leviers de la communication digitale

Adresse https site internet

1. Le site internet

C'est le premier moyen pour présenter et promouvoir son entreprise. Il s'agit avant tout d'être visible sur la première page de Google sur les mots, expressions et marque de l'entreprise. Grâce au référencement naturel on peut atteindre cet objectif.

Coût par clic

2. L'achat de mots-clés

En complément du référencement naturel Google permet de générer du trafic vers un site web en achetant des mots-clés via sa plateforme Google Ads.

Lorsqu'un internaute fait une recherche sur le mot-clé que vous avez acheté, Google fera apparaître votre site/annonce au-dessus ou à droite en première page des résultats de recherche.

On parle alors du CPC, le coût par clic. L'annonceur ne paie Google que si l'internaute clique sur sa publicité et arrive sur la page web de l'entreprise.

Médias sociaux

3. La présence dans les médias sociaux

En faisant de la publicité sur Facebook, Linkedin, Twitter, Youtube les entreprises peuvent faire un ciblage selon différents critères (géographique ...). Ici aussi l'annonceur ne paie que si l'internaute clique et arrive sur son site.

Avoir du contenu à forte valeur ajoutée favorise le partage et la viralité de vos posts.

Publicité internet

4. Les bannières publicitaires

Le reciblage publicitaire permet d'afficher des publicités ciblées sur des sites internet dès lors que l'internaute ait fait preuve d'un intérêt particulier pour un produit sur un autre site. L'entreprise intéressée pour mettre en place une telle solution devra choisir un prestataire de reciblage publicitaire.

La relation client

L'accent est mis aujourd'hui sur la gestion de la relation client, le Customer Relationship Manager (CRM) en anglais. Il s'agit de conserver ses clients, les fidéliser et avoir un bon relationnel avec eux.

poignée de mains

Les 4 grandes composantes du CRM

1.

Data warehouse et data science

Pas de panique. 

La bonne connaissance des clients passent par une détection et une centralisation des données les concernant dans un système d'information des entreprises (données comptables, administratives, commerciales ...).

La très grande quantité de données amène à les stocker dans des entrepôts virtuels, les data warehouse.

La data science (modélisation de données) et l'intelligence artificielle permettent d'analyser ces données pour en retirer des infos utiles pour l'action commerciale. On peut ainsi imaginer des stratégies, prévoir le potentiel de développement, l'intérêt des clients ...

L'accès de toutes ces données offre de nombreuses opportunités comme l'amélioration de la relation client.

2.

Les outils de sales force automation

Ce sont des outils de productivité de l'action commerciale qui permettent une gestion automatisée des relances, de l'agenda et avoir un suivi en temps réel des performances commerciales. Ils permettent d'optimiser les performances des commerciaux. Chaque client peut recevoir une proposition commerciale personnalisée.

Les PME peuvent accéder à ces technologies grâce au service de cloud computing.

3.

Le marketing automation

Le marketing peut être automatisé. Des séquences d'emails peuvent être paramétrées et programmées (commande, évaluation de la satisfaction, anniversaire du client, proposition personnalisées). C'est le Trigger marketing.

4.

Le customer service automation

La relation client est enrichie par la technologie. La variété des points de contacts clients (physique, téléphonique, web, email, chat) peut être intégrée dans le système d'information et parfois automatisée.

Les chat bot, robots opérationnels, prennent le relais des humains pour des échanges en dehors des horaires de travail.

Une nouvelle approche commerciale, transparente et fondée sur le consentement du client est nécessaire pour consolider la confiance commerciale.

La digitalisation du commerce


C'est la dernière partie de cet article.


Le e-commerce est le canal de distribution essentiel. Il révolutionne le commerce physique. Tous les secteurs d'activités sont touchés.


Émergence de nouveaux modèles économiques

Le commerce entre particulier (Ebay, Le bon coin) : l'économie de partage se développe très fortement (co-voiturage, hébergements touristiques, formations en ligne ouvertes à tous grâce aux MOOC Massive Online Open Courses).

Des nouveaux consommateurs : les comportement changent. Le consommateur a accès à tout moment, en tout lieu à internet, avec son téléphone mobile et sa tablette.

La distribution se digitalise : le commerce traditionnel doit se réinventer. La grande distribution développe de nouveaux services comme le drive.

Dans 8 cas sur 10 la décision d'achat se détermine après une consultation sur le web !

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur :  ​Facebook  |  Linkedin

Valérie Trienpont

Valérie Trienpont

Assistante indépendante j'accompagne avec sérieux et authenticité les entrepreneurs dans la gestion et la communication de leur activité, afin de leur faire gagner du temps pour qu'ils se concentrent pleinement à leur activité.

Ma mission : vous assister dans votre quotidien pour vous faciliter la vie.

N'hésitez pas à me laisser vos commentaires !  🙂 

06Juin/19

Mon improbable défi : passer devant la caméra !

Suivez mon actualité !

Voici un article que j’ai publié sur Linkedin suite à mon interview avec Catherine Vanderzyppe, d’Azertyplus, cabinet de conseil pour les entrepreneures, pour travailler sur ma communication d’entreprise.

Par VALERIE TRIENPONT

Contexte

Si on m’avait proposé il y a 3 mois de me mettre face à la caméra pour être interviewée j’aurai sûrement eu comme réflexe de dire “Sauve qui peut !” Je n’aimais déjà pas les photos alors passer en vidéo c’était inimaginable pour moi …

Oui mais voilà, ma vie a pris un virage à 90° depuis un an. Du statut de salariée dans le domaine de l’assistanat, je suis devenue Auto-entrepreneure. Pourquoi ? Je ne me sentais plus en adéquation avec mon rôle d’assistante salariée : me limiter à faire ce qu’il m’était demandé, ne pas pouvoir en apprendre davantage, évoluer, ne pas obtenir les formations souhaitées … et je ne parle pas des collègues à supporter, les “planqués” de service, ceux qui se disent “débordés” et ne font au final pas grand chose. J’aurai pu écrire un livre dessus d’ailleurs tellement la liste est longue.

Je pourrai tout aussi bien parler des personnes pour qui j’ai travaillé : des gens extraordinaires d’une grande gentillesse, des patrons exigeants qui m’ont permis de “grandir” pour rechercher toujours plus l’excellence, des stressés, et je passerai sur certains adjectifs beaucoup moins plaisants à entendre. Bref, comme dans tout métier, j’ai vu de tout ! 🙂 

Je suis assistante indépendante pour les entrepreneurs et les web entrepreneurs. Ma mission ? Leur permettre avant tout de gagner du temps pour qu’ils se concentrent principalement sur leur coeur de métier.

J’ai la conviction profonde, qu’à l’ère du numérique, les métiers doivent évoluer. Toujours en quête de nouvelles expériences pour être performante, je me forme autant que je peux notamment sur les nouvelles technologies.

J’ai découvert les joies de l’entrepreneuriat : l’indépendance, la liberté, la reconnaissance des clients, la fierté. Mais j’ai rencontré aussi les principales difficultés des entrepreneurs : la gestion du temps, de la trésorerie, la stratégie marketing … Comme il faut être multi-casquettes je me suis lancée à la conquête de WordPress pour créer mon site internet. Vaste programme : j’ai démarré en potassant les bouquins, démarrant à 0. A moi les livres d’Olivier Andrieu, Daniel Roch ou encore Simon Kern. Il m’a fallu des mois pour commencer à avoir un “semblant” de site internet. Heureusement que j’ai suivi ensuite les formations proposées par la Chambre des Métiers où j’ai rencontré d’excellents formateurs toujours prêts à vous aider.

Pourquoi cet article ?

J’ai suivi un accompagnement avec Catherine Vanderzyppe, d’Azertyplus, cabinet de conseil pour les entrepreneures, pour travailler sur ma communication d’entreprise. Catherine m’a boosté pendant 3 mois et nous avons travaillé ensemble les fondements de mon activité. Elle m’a tout naturellement proposé cet interview à la fin de mon accompagnement. J’ai dit oui spontanément sans trop me poser de questions car si j’avais réfléchi un peu plus il n’est pas certain que j’aurai accepté. 🙂 

Voici donc la vidéo ! Soyez indulgent s’il vous plaît il y a encore 3 mois j’avais du mal à me prendre en photo pour alimenter ma page Facebook et mon site. J’ai fait avec les moyens du bord car je n’avais pas prévu cela. Donc vieille webcam, j’ai même dû mettre un casque. J’ai depuis “investi” dans une webcam, non pas que je veuille renouveler l’expérience, 🙂  mais proposant des entretiens via Skype notamment, pour les web/entrepreneurs ayant besoin d’être aidé dans leur quotidien, je me devais d’avoir du matériel correct.

OK, si vous avez eu la “patience” de me lire jusqu’ici et si vous avez envie de me connaître un peu plus, voici la vidéo. 

20Mai/19

Etes-vous concerné par la dématérialisation des factures ?

#MarchésPublics
#FacturationElectronique
#Dématérialisation

Dématérialisation des factures

Vous avez pour client une entité publique ?

Dans le cadre des marchés publics, la facture dématérialisée ou facture électronique est obligatoire pour les grandes entreprises et les entreprises de taille intermédiaire. Depuis le 1er janvier 2019 elle l’est également pour les PME.

Au tour des TPE (moins de 10 salariés). Au 1er janvier 2020 les TPE devront envoyer leurs factures par voie dématérialisée aux entités publiques.

Que faire si vous êtes concernés ?

Vous devez vous créer un compte sur la plateforme Chorus Pro, afin de pouvoir envoyer vos factures électroniques aux entités publiques.

Cette plateforme donne accès à plusieurs fonctionnalités :

  • dépôt ou saisie d'une facture,
  • suivi du traitement de ses factures,
  • ajout de pièces complémentaires indispensables au traitement de la facture,
  • consultation des engagements émis par les services de l'Etat.

Ce portail est gratuit et mis à la disposition de l’ensemble des fournisseurs de l’Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics.

Quels sont les avantages de la dématérialisation des factures ?

  • diminution des délais de traitement pour chaque facture,
  • diminution du délai de transmission de la facture et suppression des frais d'envois,
  • sécurisation des données,
  • protection de l'environnement avec le zéro papier.

Ainsi, vous savez en temps réel l’état d’avancement du traitement de vos factures.

Un conseil

N’attendez pas le dernier moment pour la mise en place de la plateforme, car cela risquerait de retarder le traitement de vos factures qui ne seront plus acceptées au format papier.

08Mai/19

Pourquoi déléguer à une secrétaire indépendante ?

Pourquoi déléguer à une secrétaire indépendante ?

Qu’est-ce qu’une secrétaire indépendante ?

Une secrétaire indépendante est une personne qualifiée, exécutant des tâches d’assistanat, avec des spécialisations propres à son parcours professionnel et à ses envies.

Elle est expérimentée ayant travaillé plusieurs années dans des entreprises, comme salariée.

Désirant devenir indépendante elle se tourne alors vers l’entrepreneuriat.

Celle-ci travaille à distance, généralement depuis son domicile et accessoirement dans les locaux de ses clients.

Indépendante, la secrétaire se trouve des clients et définit ses prestations et ses tarifs. Il n’y a pas de lien de subordination.

Le secrétariat indépendant implique de l’autonomie, le sens de l’organisation, des facultés d’adaptation, de la disponibilité et le sens commercial.

Quels sont les avantages du secrétariat indépendant ?

Vous vous libérez du temps pour vous consacrer pleinement à votre activité !

Le secrétariat indépendant présente plusieurs avantages :

 Simplicité

  • Pas de contrainte administrative liée à l’emploi d’une salariée. La prestation de service se fait sur la base d’un devis signé.

  • Pas de contrat de travail, de bulletin de salaire. La facture finalise la prestation de service.

 Flexibilité

  • Faites appel à ses services de manière ponctuelle ou régulière, en fonction de vos besoins. Il n’y a pas d’engagement dans le temps.

     

  • En cas d’urgence elle peut vous assister le plus rapidement possible.

 Maîtrise du budget

  • Pas de surprise à la facturation car les tarifs appliqués correspondent au devis approuvé. 

  • Gain financier par rapport au coût d’une intérimaire ou à l’emploi d’une salariée. Il n’y a pas de charges ou de congés à payer, ni formation à financer.

 Travail de qualité

  • Rigueur, polyvalence, autonomie et discrétion.

  • Motivation assurée. 

 Gain de temps

  • Vous vous libérez du temps pour vous consacrer pleinement à votre métier.

  • Vous êtes à jour dans vos tâches administratives et rédaction web.

Alors, pourquoi déléguer ? 

Je pense que vous avez déjà une partie de la réponse, non ?

Si vous êtes entrepreneur, voire solo-preneur je connais votre problématique puisque je la vis également. Il faut tout faire, tout gérer, être sur tous les fronts, et bien sûr vous concentrer sur votre métier pour faire du chiffre d’affaires. 🤔

Quelles sont les principales difficultés qu’un entrepreneur peut rencontrer ?

  • La gestion de la trésorerie : si vous accordez des délais de paiements vous avez un décalage entre vos dépenses et vos encaissements. D'où l'intérêt de suivre vos factures et vos impayés.
  • La gestion du temps : du fait de gérer votre partie administrative vous avez moins de temps à consacrer à votre métier et risquez de ce fait de ralentir votre chiffre d'affaires.
  • La stratégie marketing c'est trouver des clients et vendre vos produits ou services.
  • L'utilisation des nouvelles technologies : La digitalisation est un élément clé dans la réussite d'une entreprise. Ceci implique d'avoir un site internet et d'être présent sur les réseaux sociaux.
  • Les problèmes liés à la croissance de l'entreprise : cela peut être lié à un surcroît d'activité et donc entraîner une surcharge de travail.
  • Le doute : face aux difficultés du quotidien et/ou au chiffre d'affaires qui ne progresse pas.
  • Le sentiment de solitude si vous travaillez seul.

La solution pour vous libérer du temps : DÉLÉGUEZ !!!

Et si vous déléguiez, quels bénéfices en retireriez-vous ?

Etincelle bénéfices à déléguer

Gain de temps

Concentrez-vous sur votre métier pour accroître votre productivité.

Efficacité

Plus aucun retard dans votre administratif.

Productivité

Amélioration de votre stratégie marketing.

Assistance personnalisée

Vous définissez les tâches à déléguer et le nombre d’heures. Vous avez une personne à votre écoute.

Expertise

L’assistante vous partagera son expertise et ses connaissances.

Confiance

Partage d’idées et feedback pour progresser.

Valeur ajoutée

Travailler avec des personnes efficaces renforce votre image auprès des clients.

Ebook gratuit
Découvrez mon ebook gratuit !

Valérie Trienpont

Assistante indépendante j’accompagne avec sérieux et authenticité les entrepreneurs dans la gestion et la communication de leur activité, afin de leur faire gagner du temps pour qu’ils se concentrent pleinement à leur activité.

Ma mission : vous assister dans votre quotidien pour vous faciliter la vie !

Flèche action

N’hésitez pas à me laisser vos commentaires !  🙂 

20Jan/19

Mes 3 secrets pour s’organiser efficacement !

Qu’est-ce qu’une to do list ?

La traduction en français est “faire une liste de tâches“. C’est une méthode d’organisation permettant de lister toutes les tâches à effectuer, afin de ne pas en oublier.

Gestion du temps

Quelle est son utilité ?

Comment gagner du temps ? Nous sommes tous amenés à se poser ce genre de questions, moi la première.

L’accumulation de ces tâches à accomplir peut générer un stress inutile.

  • Quand on fait des études, quel que soit son niveau, il faut apprendre l’autonomie qui passe forcément par la gestion du temps et de son planning. Il faut apprendre à apprendre correctement et efficacement pour ne pas être en retard dans ses apprentissages.

  • Au quotidien il faut également s’organiser pour gérer la vie de famille, la maison, les rendez-vous …

  • Au travail cela s’amplifie. Vous pouvez avoir des échéances mensuelles à respecter, un projet à mener, une équipe à gérer, sous le regard attentif de votre hiérarchie. On recherchera toujours en vous la performance pour une meilleure efficacité.

Exemples de to-do list

Daily activities
To do list

Certaines tâches sont récurrentes chaque semaine, chaque mois. Afin de gagner en temps et en visibilité il est beaucoup plus simple de se faire une liste pré-remplie où l’on cochera le travail déjà effectué.

Voici quelques idées :

  • liste de courses / de fournitures / de matériaux à acheter régulièrement,
  • planning hebdomadaire de tâches récurrentes à effectuer,
  • énumération des différentes étapes à suivre pour faire sa comptabilité, une étude de marché, 
  • actualités, vidéos, sites à consulter,
  • déclarations à faire (revenus, TVA, sociales …).

Sous quelle forme la to-do list ?

Le format papier

Il existe des cahiers avec des cases à cocher au fur et à mesure de votre avancement.  Exemple de modèle sur Amazon. 

Inconvénient : Vous ne pourrez pas catégoriser vos tâches, à moins de prendre une page différente par catégorie. De même, pour les tâches récurrentes, vous devrez réécrire pour le mois suivant la même tâche déjà effectuée.

Le fichier : 

Vous vous créez un fichier en répertoriant toutes vos tâches. 

Avantages : Il est personnalisé donc plus maniable. Vous pouvez le modifier selon vos besoins et vous l’imprimer. Je m’en suis créé un que j’imprime chaque mois, ce qui me permet de voir mon état d’avancement au fil du temps et surtout de ne rien zapper. Mes tâches sont catégorisées et mon fichier est sous forme de tableau dans Word.

Voici comment est présentée ma To Do list. Vous pouvez vous en servir pour personnaliser la votre.  🙂

   Fichier Word to do list

L’utilisation d’une application

Il existe des applications gratuites ou payantes pour leur version premium en général. Voici une liste d’applications non exhaustive : Wunderlist, Todoist, Trello, Evernote et Any.Do. Personnellement j’ai testé Todoist et je suis passée à Wunderlist. Testez-en au moins deux pour voir celle qui vous convient le mieux.

Avantages : Pour moi il y a deux gros avantages. Le premier c’est que vous définissez une date butoir pour faire la tâche. Vous recevrez une notification par mail à l’approche de cette date pour rappel. C’est un atout important quand il s’agit de ne pas oublier un point important.

Le deuxième avantage c’est lorsque vous travaillez en groupe ou gérez une équipe. Vous pouvez alors partager cette liste avec l’équipe et définir par exemple les tâches à exécuter pour chaque personne. Chacun visualise ainsi ce qui a été fait ou non. Chaque tâche peut être divisée en sous-tâches pour être elles-mêmes déléguées.

Conclusion

En faisant des To do list le travail est mieux organisé et “automatisé”.  Ainsi, vous ne passerez pas à côté d’une tâche/étape importante. J’en suis fan, vous l’avez sans doute compris !

Il est même possible de cumuler une To do list faite sur fichier avec une autre sur une application, voire utiliser les trois supports comme je le fais. Sur fichier j’ai répertorié tout ce que je devais faire mensuellement, une feuille est imprimée chaque mois et je valide au fur et à mesure ce qui est fait. En parallèle sur l’application j’ai intégré ce qui est important en indiquant les dates butoirs et en paramétrant des rappels. Dans un cahier j’inscris les tâches qui ne seront pas forcément récurrentes. 

J’espère que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas à me laisser vos commentaires et vos éventuelles questions, je me ferais un plaisir de vous répondre.

🙂 A vous de jouer !

03Déc/18

Le médiateur des entreprises

Faites appel au médiateur des entreprises en cas de litige !

Solution

Le médiateur des entreprises est un dispositif gratuit, rapide et confidentiel pour résoudre un litige entre entreprises (de la TPE au grand groupe) ou entre une entreprise et une entité publique, grâce à l’intervention d’un tiers neutre, un médiateur.

Le médiateur facilite la négociation mais ne propose pas de solutions. Celles-ci doivent venir des parties elles-mêmes. Une fois l’accord trouvé, un protocole d’accord est signé entre les deux parties.

Ses missions s’articulent autours de trois axes :

  • résoudre les conflits commerciaux,
  • acheter responsable,
  • faciliter l’innovation.

Depuis 2010, 10 000 entreprises et acteurs publics ont fait appel au médiateur.

Quand faire appel au médiateur des entreprises ?

  • en cas de retard, d'impayé de la part d'un client,
  • en cas de litige quant à l'exécution d'un contrat,
  • si vous rencontrez un problème avec une commande publique,
  • s'il y a rupture de contrat ...

Comment saisir le médiateur des entreprises ?

Il est présent sur l’ensemble du territoire par le biais de son réseau de 60 médiateurs et est accessible à toutes les entreprises.

La saisine est gratuite et s’effectue sur le site internet :
   www.mediateur-des-entreprises.fr

Quels sont les bénéfices de la médiation ?

  • Gratuité pour toutes les entreprises,
  • Rapidité : quelques jours à trois mois maximum,
  • Confidentialité : le secret des affaires est préservé,
  • Efficacité : aboutissement dans 75% des cas à un succès.

Avez-vous déjà fait appel à un médiateur ? Si oui pourquoi et quel a été le résultat ?

J’espère que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas à me laisser vos commentaires et vos éventuelles questions, je me ferais un plaisir de vous répondre. 🙂 

25Nov/18

Seuil de rentabilité

Définition du seuil de rentabilité (SR)

Le seuil de rentabilité correspond au niveau du CA à réaliser afin d’avoir un résultat nul. Au-delà de ce seuil l’entreprise réalisera des bénéfices, c’est-à-dire que son CA sera supérieur à ses charges.

Rentabilité

Les charges sont de deux sortes :

  • les charges fixes qui correspondent aux dépenses récurrentes, même si vous ne réalisez pas de CA : loyers, salaires, charges sociales, assurance …
  • les charges variables qui dépendent du volume d’activité de l’entreprise : achats de marchandises / de matières premières, frais de transports …

Calcul du seuil de rentabilité

Voici la formule :

Formule seuil de rentabilité

Exemple :
Charges fixes : 15 000 € / an
Charges variables : 20 € / produit
Produits vendus : 1 200 produits vendus / an
Prix de vente par produit : 80 €
Calculer le seuil de rentabilité.

Calculons le taux de marge :
CA : 1 200 x 80 = 96 000 €
Charges variables : 1 200 x 20 = 24 000 €
Donc : (96 000 – 24 000) / 96 000 = 0.75

Calcul du Seuil de Rentabilité :
SR : 15 000 / 0.75 = 20 000 € pour 250 produits vendus
20 000 / 80 (prix de vente par produit) = 250 produits

L’entreprise devra réaliser un CA d’au moins 20 000 € afin de couvrir ses charges fixes, et donc de réaliser un résultat nul.

Calcul du Point Mort (PM)

Sa formule :

Formule du point mort

En reprenant l’exemple ci-dessus nous aurons :

PM : 20 000 / (96 000 / 360) = 75 jours
A partir du 76ème jour l’entreprise commencera à réaliser des bénéfices.

Utilité du calcul du seuil de rentabilité

Le calcul du seuil de rentabilité est important car il permet de déterminer le montant du CA à atteindre au cours d’une période pour arriver au point mort (total des charges = total des produits).

Le chef d’entreprise commencera à générer du profit à partir du montant déterminé dans le calcul du seuil de rentabilité.

En conclusion :

  • dépassement du seuil de rentabilité : l’entreprise réalise un bénéfice
  • seuil de rentabilité pas atteint : l’entreprise réalise une perte
  • si seuil de rentabilité atteint à l’euro près : l’entreprise réalise un résultat nul.

J’espère que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas à me laisser vos commentaires et vos éventuelles questions, je me ferais un plaisir de vous répondre.

🙂 A vos calculs !

26Sep/18

Quelle limite entre secrétariat et comptabilité pour une indépendante ?

Secrétariat et comptabilité, est-ce possible ?

Une secrétaire indépendante peut être sollicitée par son client pour faire du secrétariat et de la comptabilité. La frontière est mince étant donné qu’elle est amenée à faire des devis et des factures. Longtemps je me suis demandé ce qu’elle était habilitée ou non à faire, en me lançant dans l’entrepreneuriat. J’ai cherché des réponses sur le Net et auprès de professionnels.

Quelles sont les limites ?

Stay on trail

En tant qu’indépendante, celle-ci n’a pas le droit de faire de comptabilité pour ses clients. La comptabilité est une profession réglementée. Dès lors qu’il y a écritures comptables ou déclarations (TVA ou autre), cela relève du domaine de l’expert-comptable.

Or une secrétaire salariée peut faire de la comptabilité. Juridiquement c’est le patron qui est responsable.

J’ai trouvé un article très intéressant sur le blog d’une télésecrétaire “Croquefeuille“, écrit par Thierry Goemans. J’ai rencontré Thierry lors d’une formation à la Chambre des Métiers de Versailles. Son article très explicite a répondu à toutes mes questions. Merci Thierry !

Extrait de l’article de Thierry Goemans

Paru sur le blog “Croquefeuille” d’une télésecrétaire.“Thierry Goemans est directeur administratif et financier indépendant, spécialisé TPE/PME, et formateur en comptabilité et gestion des organisations.

“Tout le monde n’a pas entendu parler de l’Ordonnance de 1945, qui organise le monopole de la comptabilité au bénéfice des experts-comptables. Alors, parfois, nos clients font des demandes tentantes, mais pourtant illicites.

L’expertise comptable est donc une profession réglementée, comme, par exemple, la médecine ou le notariat.

Dès lors, la question est : que puis-je faire pour le compte de mes clients, sans être hors la loi ?

Ni le DAF freelance, que je suis, ni le secrétaire indépendant que vous êtes ne se risquera à réaliser des travaux de tenue comptable, ni de déclarations de taxes ou d’impôts.

Pour être clair :

  • vous ne choisissez pas les imputations comptables,
  • vous ne saisissez pas les pièces comptables dans un logiciel spécialisé,
  • vous faites encore moins les écritures de clôture et les déclarations de votre clientèle.

Alors, qu’est-ce qu’on peut faire, quand on n’est pas expert-comptable ?

C’est simple : rien qui touche à la comptabilité d’autrui”.

  Pour lire l’article d’origine