Suivez mon actualité !

Voici un article que j’ai publié sur Linkedin suite à mon interview avec Catherine Vanderzyppe, d’Azertyplus, cabinet de conseil pour les entrepreneures, pour travailler sur ma communication d’entreprise.

Par VALERIE TRIENPONT

Contexte

Si on m’avait proposé il y a 3 mois de me mettre face à la caméra pour être interviewée j’aurai sûrement eu comme réflexe de dire “Sauve qui peut !” Je n’aimais déjà pas les photos alors passer en vidéo c’était inimaginable pour moi …

Oui mais voilà, ma vie a pris un virage à 90° depuis un an. Du statut de salariée dans le domaine de l’assistanat, je suis devenue Auto-entrepreneure. Pourquoi ? Je ne me sentais plus en adéquation avec mon rôle d’assistante salariée : me limiter à faire ce qu’il m’était demandé, ne pas pouvoir en apprendre davantage, évoluer, ne pas obtenir les formations souhaitées … et je ne parle pas des collègues à supporter, les “planqués” de service, ceux qui se disent “débordés” et ne font au final pas grand chose. J’aurai pu écrire un livre dessus d’ailleurs tellement la liste est longue.

Je pourrai tout aussi bien parler des personnes pour qui j’ai travaillé : des gens extraordinaires d’une grande gentillesse, des patrons exigeants qui m’ont permis de “grandir” pour rechercher toujours plus l’excellence, des stressés, et je passerai sur certains adjectifs beaucoup moins plaisants à entendre. Bref, comme dans tout métier, j’ai vu de tout ! 🙂 

Je suis assistante indépendante pour les entrepreneurs et les web entrepreneurs. Ma mission ? Leur permettre avant tout de gagner du temps pour qu’ils se concentrent principalement sur leur coeur de métier.

J’ai la conviction profonde, qu’à l’ère du numérique, les métiers doivent évoluer. Toujours en quête de nouvelles expériences pour être performante, je me forme autant que je peux notamment sur les nouvelles technologies.

J’ai découvert les joies de l’entrepreneuriat : l’indépendance, la liberté, la reconnaissance des clients, la fierté. Mais j’ai rencontré aussi les principales difficultés des entrepreneurs : la gestion du temps, de la trésorerie, la stratégie marketing … Comme il faut être multi-casquettes je me suis lancée à la conquête de WordPress pour créer mon site internet. Vaste programme : j’ai démarré en potassant les bouquins, démarrant à 0. A moi les livres d’Olivier Andrieu, Daniel Roch ou encore Simon Kern. Il m’a fallu des mois pour commencer à avoir un “semblant” de site internet. Heureusement que j’ai suivi ensuite les formations proposées par la Chambre des Métiers où j’ai rencontré d’excellents formateurs toujours prêts à vous aider.

Pourquoi cet article ?

J’ai suivi un accompagnement avec Catherine Vanderzyppe, d’Azertyplus, cabinet de conseil pour les entrepreneures, pour travailler sur ma communication d’entreprise. Catherine m’a boosté pendant 3 mois et nous avons travaillé ensemble les fondements de mon activité. Elle m’a tout naturellement proposé cet interview à la fin de mon accompagnement. J’ai dit oui spontanément sans trop me poser de questions car si j’avais réfléchi un peu plus il n’est pas certain que j’aurai accepté. 🙂 

Voici donc la vidéo ! Soyez indulgent s’il vous plaît il y a encore 3 mois j’avais du mal à me prendre en photo pour alimenter ma page Facebook et mon site. J’ai fait avec les moyens du bord car je n’avais pas prévu cela. Donc vieille webcam, j’ai même dû mettre un casque. J’ai depuis “investi” dans une webcam, non pas que je veuille renouveler l’expérience, 🙂  mais proposant des entretiens via Skype notamment, pour les web/entrepreneurs ayant besoin d’être aidé dans leur quotidien, je me devais d’avoir du matériel correct.

OK, si vous avez eu la “patience” de me lire jusqu’ici et si vous avez envie de me connaître un peu plus, voici la vidéo. 

2 publications sur « Mon improbable défi : passer devant la caméra ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.